Le goût du paysage

Bienvenu sur le site internet du gout du paysage

Ce site internet est pour l’instant en révision (en « standby », pourrions-nous dire) et je vous invite à retrouver l’ensemble de mes travaux en lien avec les abeilles et son paysage sur le site du Jardin Bleu.
Pour découvrir mes autres travaux in situ, installations, micro-architectures, photographies, consultez mon site internet.
Pour découvrir le projet Collectif Glacier, sur la question de la disparition des glaciers alpins, visionnez le site dédié.

Depuis 2011, je travaille avec les abeilles dans une exploration sensible et pragmatique avec les abeilles.
Je retrouve une certaine affinité avec ce qu’exprime le philosophe contemporain Baptiste Morizot avec son idée de diplomatie (que lui développe avec le loup).
L’exploration que j’effectue depuis une dizaine d’années pourrait s’apparenter à un travail de diplomatie avec les abeilles mais aussi avec les végétaux, et donc de proche en proche avec tout le vivant connu, soupçonné, invisible, décrit et expliqué dans par les sciences de la vie.
Vous pouvez retrouver des esquisses de ces exploration à travers les pages suivantes (qui vous renvoie sur le site du Jardin Bleu, en général) :
* Panser (avec) les abeilles est un texte théorique en cours d’élaboration qui reconsidère une relation au vivant « médié » par les abeilles. Panser et penser nos relations au vivants, tels sont les enjeux que j’explore au Jardin Bleu.
* Le manifeste du paysage mellifère propose de façon concrète comment élaborer, aménager, structurer une trame végétale propice à la fois aux insectes pollinisateurs (dont les abeilles) et aux humains comme entité naturelle parmi d’autres.
* L’herbier des abeilles assume un partie pris subjectif, singulier, territorialisé qui fait circuler des rapports sensibles entre végétaux, abeilles, humains.
* Le goût du paysage est le nom donné au miel d’une aire de butinage sur la période longue de toute la saison apicole. Il y une analogie entre paysage et miel comme on peut le faire entre vin et terroir.
* Visionnez les photographies d’Antoine Picard qui suit depuis sa création l’évolution du Jardin Bleu.

Fleur de Cognassier, L’Herbier des abeilles

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *